L’État, les partenaires sociaux et des Régions se sont associés pour créer un outil commun et innovant permettant aux internautes d’accéder à des informations utiles et fiables pour s’orienter professionnellement à toutes les étapes de la vie. Ainsi, selon les auteurs, les intervenants touristiques sont-ils dans une “stratégie du déni”, alors que les touristes utilisent leurs réseaux pour contrer une image promotionnelle dominante mais loin de la réalité. Satisfaits de leur expérience, ils auront alors tendance à conseiller la destination visitée à leurs proches, contribuant ainsi à en construire une image positive (Chi et Qu, 2008 ; Wang, Zhang, Gu et Zhen, 2009). Marion Joppe, David W. Martin et Judith Waalen, “Toronto’s image as a destination: A comparative importance-satisfaction analysis by origin of visitor”, Journal of Travel Research, vol. Autrement dit, elle n’est plus orientée vers l’observation de paysages de nature de la région, mais vers l’expérience de ces paysages, qu’elle soit récréative (un couple de marcheurs, en 2005) ou contemplative (un homme qui regarde la mer, en 2006). Mondes du tourisme est mis à disposition selon les termes de la licence Creative Commons Attribution - Pas d'Utilisation Commerciale - Pas de Modification 4.0 International. Christina Geng-Qing Chi et Hailin Qu, “Examining the structural relationships of destination image, tourist satisfaction and destination loyalty: An integrated approach”, Tourism Management, vol. Non seulement donc les changements liés aux éoliennes sont en cours, mais ils pourraient encore amplifier leurs effets sur les paysages visibles de la région. 30, n° 1, 1986. Follow. Etourisme.info : depuis 15 ans, votre blog suit la transformation du tourisme. Steve Pike et Chris Ryan, “Destination positioning analysis through a comparison of cognitive, affective and conative perceptions”, Journal of Travel Research, vol. À l’analyse des résultats obtenus, trois constats peuvent être formulés, qui révèlent à la fois un décalage et une adéquation entre l’image promotionnelle de la Gaspésie et les représentations post-visite des touristes. ), Policies, Methods and Tools for Visitor Management, Proceedings of the Second International Conference on Monitoring and Management of Visitor Flows in Recreational and Protected Areas, Rovaniemi, Finlande, 2004. En termes d’itinéraire, on observe finalement que les répondants “suivent le guide” : ils se déplacent beaucoup, font majoritairement le Tour et le commencent volontiers par le côté nord. Pour explorer cette hypothèse, nous nous appuyons sur le concept de circuit des représentations de la destination, que nous décrirons ici avant d’exposer le processus susceptible de se produire dans le cas de changements importants apportés aux paysages visibles. 14, n° 3, 2009. La présence accrue d’éoliennes dans le paysage visible se traduit par une photographie d’éolienne à trois pales en couverture de l’édition 2011, d’une part, et par une augmentation des illustrations montrant des éoliennes à l’intérieur du guide, quoique de façon variable, d’autre part. Tant leurs textes que leurs photographies tendent à révéler le décalage entre cette image promotionnelle et la réalité de la destination (ibid.) Ils étaient même alors les premiers grands sites existant en Gaspésie et les plus grands d’Amérique du Nord, avec respectivement 76 et 57 éoliennes. Exemple de circuit touristique au brésil 1. 3 Source : Répertoire des municipalités du Québec. À l’intérieur du guide, cependant, leur présence varie au fur et à mesure des vingt-quatre années examinées. 13Le lien entre la promotion touristique et les comportements et mobilités des touristes a souvent été établi dans la littérature (voir Dilley, 1986 ; Markwell, 2001 ; Jenkins, 2003 ; Govers et al., 2007 ; Garrod, 2009). Avec la nouvelle fonctionnalité « tracer une ligne le long des routes », Google Maps calcule l’itinéraire d’un point à un autre, par exemple du centre bourg à la chambre d’hôtes. Le projet “Action concertée de coopération régionale et de développement” (Accord), signé en 2002 entre le gouvernement du Québec et les régions, reconnaît le tourisme comme “créneau d’excellence” du développement de la Gaspésie. La moitié des touristes rencontrés prévoyaient trois lieux d’hébergement différents ou plus au cours de leur séjour, y compris ceux qui faisaient des séjours courts et ainsi se déplaçaient chaque jour. Il y a donc un défi, pour les intervenants, de trouver comment gérer, sur les plans formel et temporel, les changements matériels des paysages de la destination. Ce point illustre ce que les répondants ont effectivement accompli, au-delà des raisons pour lesquelles ils ont choisi la Gaspésie, notamment en les confrontant avec l’offre touristique présentée dans le guide de l’ATRG. 40Les motivations à venir en Gaspésie apparaissent donc cohérentes avec l’image promotionnelle de la Gaspésie, axée sur l’expérience de la nature et ses attractions emblématiques. Il suffit d’un clic au départ et d’un clic à l’arrivée. Stephen W. Litvin et Nacef Mouri, “A Comparative Study of the Use of ‘Iconic’ versus ‘Generic’ Advertising Images for Destination Marketing”, Journal of Travel Research, vol. ©2018 elkantaratours.com Tous droits réservés. séjour dans un lieu touristique (pratique sédentaire) au circuit à travers un territoire plus ou moins étendu (pratique itinérante) (Urbain, 1993). Une troisième réponse, le rocher Percé, a été choisie comme premier incitatif par presque 9 % des répondants. Nous tentons ainsi d’évaluer le degré de cohérence entre l’image promotionnelle, les représentations des touristes et la réalité des paysages de la destination, ainsi que postulé dans notre cadre théorique fondé sur le concept de circuit des représentations. Idée n°12 : Créer une ferme pédagogique en partenariat avec un lieu touristique. À travers ces “premiers incitatifs”, il apparaît donc que la nature, voire la grande nature telle qu’on la rencontre dans les paysages de la péninsule, et le rocher Percé sont des attraits significatifs de la Gaspésie. To those who leap at the chance to make each day more invigorating than the last. Asli D. A. Tasci et Donald F. Holocek, “Assessment of image change over time: The case of Michigan”, Journal of Vacation Marketing, vol. Nous faisions l’hypothèse que l’image de la destination serait d’autant plus forte que ces trois composantes (image promotionnelle, représentations des touristes et paysages visibles) sont cohérentes. Elles deviendraient alors des “représentations instituées” (induced images)1. A catchy and creative presentation example on marketing research, plan strategy and sales report. Ce processus est abordé à partir du concept de circuit des représentations, bâti sur l’interaction entre l’image promotionnelle, les représentations des touristes et les paysages visibles. C’est le principal document promotionnel diffusé à l’extérieur de la Gaspésie. Ces représentations spontanées seraient ensuite altérées par la consommation d’une image promotionnelle de la destination, construite par les intervenants touristiques. En analysant les brochures touristiques de différents hôtels de Playacar, ils montrent que les intervenants touristiques – ici des hôteliers – n’ont pas pris en compte les changements des paysages dans leur promotion : c’est toujours une image romantique et paradisiaque de la destination, centrée sur ses plages, qui est mise en valeur, quand ces mêmes plages ont quasi disparu à la suite des ouragans à répétition qui sévissent dans la région (ibid.). D’une part, elle nourrit l’image construite par la promotion touristique. Présentation du Projet L’Oise au Fil de l’Eau et du Rail Page 2 sur 4 PRÉSENTATION DU CIRCUIT Le circuit Avec ce circuit touristique, nous nous proposons de vous faire découvrir (ou redécouvrir) la vallée de l’Oise à bord d’un authentique « P’tit Gris ». 10À ces deux composantes, nous en ajoutons une troisième, moins abordée dans la littérature, celle des paysages de la destination, tels qu’ils se donnent à voir (Terkenli, 2004). En effet, une image promotionnelle se construit dans le temps, et même dans le temps long. 21, n° 3, 1997. Through this work on the process of building a destination image, our research aims at throwing light on the impacts and the stakes relative to the introduction of the wind energy sector in a region where the current economy partly relies on the tourist industry. Marcel Paquette, Villégiature et tourisme au Québec, t. 1 : 1800-1910, Gid, 2005. 32Deuxième constat, l’image promotionnelle de la Gaspésie est aussi une image qui s’oriente progressivement vers un marketing expérientiel (Hudson et Ritchie, 2009). Préparez votre voyage aux USA - Infos pratiques / Destinations / Contacts Avez-vous déjà mesuré l’impact de votre navigation sur le web ? Tous droits réservés Download it for free to improve your presentation and impress your audience. illustration 3), figure seule dans la brochure. 31, n° 3, 2004. 1, n° 1, 2001. Voir plus d'idées sur le thème carte touristique, carte, dépliant. 5 years ago | 2 views. © 2021 – etourisme.info Or, depuis plusieurs années, ces trois secteurs connaissent des difficultés importantes. Les touristes rencontrés semblent aimer et reconnaître l’image de la Gaspésie telle qu’on la leur montre depuis près de vingt-cinq ans. Ensuite, les répondants s’inscrivent dans des séjours à arrêts multiples, ce qui n’est pas étonnant sur un itinéraire de presque 900 kilomètres. , “Representations and adaptation to climate change”. En tant qu’intermédiaire entre l’oeuvre, l’artiste et le public, il est chargé de fournir à ce dernier les informations nécessaires à la bonne compréhension des œuvres et des artistes présentés. D’une part, le Rocher percé (cf. The Travel Blog Site, Create free travel blogs to share with friends, family and the world. Les paysages de grande nature sont aussi représentés par ces vastes panoramas accessibles depuis la route qui longe le littoral et qui permet de découvrir la région. Les quatre autres parcs éoliens, plus à l’est et au sud, sont nettement moins visibles. Des auteurs s’intéressent néanmoins aux effets des changements climatiques sur les paysages touristiques (Gössling et Hall, 2006 ; Buzinde et al., 2010). Ce caractère se renforce très nettement au cours du temps, aux dépens des paysages de grande nature terrestre, agricoles ou villageois de la région. L’article de Buzinde et al. Log in. Association du train touristique du Centre-Var Head office : ATTCV - mairie de Carnoules, 27 Cours Victor Hugo 83660 Carnoules Contact us: - by phone: (+33)6 07 98 03 09 - by mail: reservation@attcv.fr - mailing address: ATTCV, BP 6, 83660 Carnoules , “Tourist brochures and tourist images”. The article is about the process of building a tourism destination image in a context of major landscape changes. This is your Island. (2010). Or, il n’est pas rare que des paysages soient amenés à changer de façon plus ou moins brutale et plus ou moins contrôlée, sous l’impulsion de phénomènes variés (industrialisation, changements climatiques). Watch fullscreen. Si la question des éoliennes provoque un décalage entre l’image promotionnelle et la réalité de la destination, l’expérience de visite des touristes n’en est pas particulièrement affectée, pour le moment du moins. 16Pour contribuer à la compréhension de l’impact que des transformations visibles apportées au paysage peuvent avoir sur l’image d’une destination et les mobilités des touristes, nous nous intéressons quant à nous à un cas où se produisent des changements récents, rapides et visibles, à la suite de choix affirmés en matière de développement régional : la région touristique de la Gaspésie (Canada), où plusieurs grands parcs éoliens ont été implantés en quelques années. 44Cela implique que, suivant cet itinéraire, une grande majorité des répondants devraient avoir côtoyé un ou plusieurs parcs éoliens durant leur séjour en Gaspésie. On retrouve finalement la situation initiale, où seule l’éolienne expérimentale à axe vertical de Cap-Chat était proposée. 49Par ailleurs, c’est aussi une image qui véhicule un certain décalage avec la réalité du territoire et ses paysages visibles, où les parcs éoliens sont de plus en plus nombreux. Brésil RIO / SALVADOR / IGUAÇU AMAZONIE / MINAS GERAIS/VILLES HISTORIQUES JOUR 1– BRUXELLES / RIO Départ de Bruxelles pour Rio de Janeiro. 26, n° 4, 1999. Notons aussi que, dès 1988, une vocation touristique a été accordée à cette éolienne grâce au travail d’une association locale qui y exploite toujours un centre d’interprétation sur l’énergie éolienne (Éole Cap-Chat). C’est la deuxième plus grande ville des Etats-Unis après New York et la plus peuplée.. Elle porte en elle une bonne part du rêve américain. Enfin, dans les deux points suivants, nous exposerons puis discuterons les résultats de notre recherche. 54Les promoteurs touristiques ont encore le temps de réagir et, s’il en était besoin, d’envisager une stratégie pour faire face à la présence éolienne dans la promotion touristique. Nous avons d’abord défini des catégories d’analyse selon quatre grands modèles paysagers (Dilley, 1986 ; Jenkins, 2003) à partir des paysages présentés sur les guides : maritimes, de grande nature terrestre, agricoles, villageois ou autre. Circuit Touristique; Croisière; Ce questionnement sur le processus de construction de l’image d’une destination à partir de la “ressource paysage” est également considéré comme un enjeu de développement important dans d’autres régions du monde (Aitchison, 2004 ; Riddington, McArthur, Harrison et Gibson, 2008). Des incohérences et ruptures sont-elles susceptibles d’être ressenties par les visiteurs ? À Playacar, le circuit des représentations est brisé : l’image promotionnelle se pose en rupture avec la réalité des paysages et l’expérience vécue par les touristes. À défaut, ils concentrent leur visite dans cette partie de la région. Presentation d'un exemple de circuit touristique sur Cilaos version longue ... Voyage avec le circuit touristique Vietnam à la Folie - Duration: 3:01. Cornouaille ou Granit rose ? Dans un second temps, nous avons pris connaissance des pages intérieures du guide pour examiner la représentation des éoliennes et son évolution (nombre d’images par édition, localisation des images dans le guide, types d’éoliennes et parcs représentés). Theano S. Terkenli, “Tourism and Landscape”, dans Alan A. Lew, Michael C. Hall et Allan M. Williams (dir. Nous nous sommes aussi intéressées à la présence et à la mise en scène des personnes représentées sur les photographies (types d’activités), notamment pour distinguer leur caractère expérientiel ou plus contemplatif (Hudson et Ritchie, 2009). Dans les deux cas, l’image de la destination risque de s’affaiblir. À plus long terme, peut-elle avoir une incidence sur les pratiques touristiques et, plus largement, sur l’image de la destination et les mobilités ultérieures ? ), elles mettent aussi en valeur une attraction centrale en Gaspésie : le rocher Percé. Le paysage participe ainsi à la fois aux dimensions cognitive et affective des représentations des touristes, c’est-à-dire à ce qu’ils connaissent et apprécient de la destination (Baloglu et McCleary, 1999 ; Pike et Ryan, 2004). , “Experiencing nature: the reproduction of environmental discourse through safari tourism in East Africa”. figure 1). 6L’idée défendue dans cet article est que l’image d’une destination se construirait dans l’interaction entre trois composantes : une image promotionnelle, construite par les intervenants touristiques, les représentations des touristes et la réalité de la destination, notamment ses paysages visibles. Dans un premier temps, partant de l’idée que la page de couverture d’une brochure touristique sert de premier contact entre des touristes potentiels et une destination, nous avons choisi de nous concentrer sur cette page des vingt-quatre guides étudiés : quel est le contenu des photographies utilisées ? Accueil; Présentation; Hôtels; Voyages Organisés. D’autre part, ils tendent à inciter, voire à orienter et cadrer, les mobilités des touristes (Markwell, 2001 ; Daugstad, 2008). D’abord, faire le tour de la Gaspésie est réellement important pour elles. Chaque répondant était invité à choisir cinq photographies, qu’il jugeait représentatives de la Gaspésie, parmi une planche de vingt-quatre. John Urry, The Tourist Gaze: Leisure and Travel in Contemporary Societies, Sage, 1990. 52Une analyse plus fine des représentations des touristes interrogés montre cependant que ces derniers sont aussi susceptibles de véhiculer dans leurs réseaux une autre réalité, notamment liée aux changements des paysages qu’implique la présence des grands parcs éoliens. Si l’on s’intéresse à la première motivation des répondants, soit le classement du premier incitatif dans l’une de ces catégories, on observe que trois répondants sur cinq sont d’abord venus en Gaspésie pour la nature et que la moitié recherchait en priorité une expérience contemplative de la nature. , “Toronto’s image as a destination: A comparative importance-satisfaction analysis by origin of visitor”. Deux de ces constats concernent plus particulièrement la problématique du travail promotionnel dans le circuit des représentations. Publier automatiquement un article sur les réseaux sociaux, relier plusieurs applications ? , “Pictorial element of destination image formation”. Andrew Norton, “Experiencing nature: the reproduction of environmental discourse through safari tourism in East Africa”, Geoforum, vol. Geoff Riddington, David McArthur, Tony Harrison et Hervey Gibson, The Economic Impacts of Wind Farms on Scottish Tourism, Glasgow, Scottish Government, 2008. 5L’image d’une destination touristique est entendue comme “la somme des croyances, idées et impressions qu’une personne a d’une destination” (John L. Crompton, 1979, cité par Tasci et Gartner, 2007 [traduction libre]). , “Cooperative branding for rural destinations”. Dans un premier temps, une revue de littérature nous permettra, d’une part, de définir le processus de construction de l’image d’une destination à partir du concept de circuit des représentations. The case of ‘Brand Canada’”, International Journal of Tourism Research, vol. À plus long terme, qu’en est-il de l’image de la destination touristique et des mobilités qu’elle suscite ? L’image des destinations en question peut alors être amenée à évoluer, voire à s’affaiblir, selon la façon dont les acteurs du tourisme réagissent à ces changements. 2 Selon l’Institut de la statistique du Québec, la Gaspésie touristique, dont la surface avoisine les 30 000 km², comptait environ 140 000 habitants en 2009. 13, n° 4, 2007. Les résultats de notre enquête vont en partie dans le sens du propos de ces auteurs. On ne croise ainsi que deux parcs sur le reste du parcours. Lors de la première, entre 1986 et 1999, l’éolienne à axe vertical de Cap-Chat, surnommée “Éole” (cf. 14, n° 2, 1995. L’étude du cas de la région de la Gaspésie (Canada), où des centaines d’éoliennes ont été construites depuis dix ans, ne démontre cependant pas notre hypothèse. comment sont-elles organisées ? 21Les éoliennes ne sont donc pas omniprésentes dans l’expérience visuelle des touristes qui circulent sur le Tour. D’autre part, à partir des commentaires laissés par des touristes sur Tripadvisor, ils soulignent comment ces derniers déconstruisent l’image promotionnelle de Playacar. En partie seulement, puisque, dans le cas de la côte de Playacar, le circuit des représentations apparaît brisé. La force de l’image de la destination reposerait sur la cohérence entre ces trois composantes, qui pourrait être malmenée en cas de changements rapides d’aspects concrets des paysages. Les auteurs interrogent en effet à la fois les stratégies promotionnelles mises en œuvre pour s’adapter à ces changements brutaux et la façon dont les touristes co-construisent les “nouveaux” paysages de la destination. De plus, huit répondants sur dix ont surtout choisi des images iconiques et des paysages associés à la grande nature. 56Finalement, notre étude de cas montre tout le défi, pour les promoteurs touristiques, de construire une image promotionnelle qui soit en adéquation avec la réalité du territoire lorsque celui-ci change rapidement. Grâce à un référentiel qualité partagé, les itinéraires de GeoCheval.com assurent une expérience équestre et touristique de qualité. Cette situation nous amène à préciser notre question : La présence de centaines d’éoliennes, visibles depuis la route du Tour et divers sites touristiques, pourrait-elle susciter un décalage entre les attentes des visiteurs et leur rencontre avec la réalité et les paysages de la destination ? Dans la région étudiée, un important travail promotionnel est réalisé par l’Association touristique régionale de la Gaspésie (ATRG). Il y a ainsi un décalage entre la promotion touristique et la réalité matérielle des paysages régionaux, du moins sous l’angle de la présence accrue des grands parcs éoliens, décalage par ailleurs reconnu et assumé par certains intervenants touristiques interrogés (entretien avec des responsables de la promotion à l’ATRG, 17 novembre 2009). (2010) à travers l’étude de l’impact des changements climatiques sur l’image de Playacar (Mexique). Auckland Unlimited is Tāmaki Makaurau Auckland’s economic and cultural agency committed to making our region a desirable place to live, work, visit, invest and do business. Le guide touristique de la ville de Melbourne Melbourne, la deuxième plus grande ville d'Australie, est reconnue pour être la capitale australienne de la mode, de la culture et du sport. Asunciòn Beerli et Josefa D. Martín, “Factors influencing destination image”, Annals of Tourism Research, vol. Anne-Sophie Devanne et Marie-José Fortin, « Construire l’image d’une destination touristique dans un paysage en changement : défi d’articulation autour de l’éolien en Gaspésie (Canada) », Mondes du Tourisme, 4 | 2011, 61-76. Atout France (agence de développement touristique, groupement d'intérêt économique issu du 4Notre propos est structuré en quatre points. Un siècle de tourisme en Gaspésie”, Téoros, vol. À la suite de Jenkins (2003), nous nous sommes concentrées sur l’iconographie utilisée et, plus précisément, sur les références faites à la nature, au contenu et au sens implicite des photographies choisies par les promoteurs. Il s’agit de l’implantation d’une industrie en forte croissance partout dans le monde et qui est, dans le cas étudié, concentrée dans une région touristique : la filière de l’énergie éolienne en Gaspésie (Québec, Canada). Dans le cas de la Gaspésie, le circuit des représentations de la destination fonctionne toujours. Au total, 464 questionnaires ont été administrés et complétés en face-à-face. Deux autres classifications ont été réalisées : images iconiques, c’est-à-dire représentant des attractions connues et mises en valeur par la promotion touristique, ou, à l’inverse, images génériques (Litvin et Mouri, 2009) ; paysages de nature ou paysages habités. 34De 2000 à 2006, deuxième période, trois nouveaux parcs sont construits, ce qui fait monter à 266 le nombre total d’éoliennes sur le territoire de la Gaspésie touristique. Asli D. A. Tasci et William C. Gartner, “Destination image and its functional relationships”, Journal of Travel Research, vol. Robert S. Dilley, “Tourist brochures and tourist images”, The Canadian Geographer, vol. 42, n° 4, 2004. Pour ce faire, il apparaît primordial de connaître et de suivre les touristes, à la fois dans leur expérience de la destination et dans leur perception de la présence des éoliennes. Les principaux résultats sont rapportés brièvement. 45, n° 4, 2007. Une rupture qui, souvent, entraîne déception et frustration chez ceux qui découvrent la situation une fois sur place seulement (ibid. Cara Aitchison, Fullabrook wind Farm Proposal, North Devon. quels sont les messages sous-jacents ? NEWS: Over 50's leading booking for post-virus holidays in 2021 SkyUp to launch Podgorica flights The ultimate post-pandemic wanderlust list: 10 beautiful destinations National Geographic Includes Montenegro in Best of the World in 2021 The Best Sustainable Travel Destinations for 2021 Le projet sera porté sur le tourisme culturel et religieux. 37Les représentations avant le séjour ont été analysées à partir des motivations des répondants à venir en Gaspésie. En examinant à la fois le travail sur l’image promotionnelle de la région et les pratiques de visiteurs que l’on y observe, nous montrons que, malgré promotion qui ne prend pas en compte la présence des éoliennes et les changements paysagers, le circuit des représentations de la Gaspésie touristique n’est pas brisé : les touristes amortissent certains décalages entre l’image promotionnelle véhiculée sans éolienne et la réalité des paysages de la destination qu’ils rencontrent, avec éoliennes. 24, n° 3, 1997. Plus précisément, plus de neuf répondants sur dix (93 %) en auraient côtoyé au moins un (avec une moyenne de 4,5 parcs éoliens visibles sur le trajet) et plus de la moitié des répondants (53 %) en auraient côtoyé six ou sept, soit qu’ils prévoyaient de faire le tour de la Gaspésie, soit qu’ils pensaient rester au nord de la région. With varying restrictions in place across Britain, normal life may be on pause, but that doesn’t mean you can’t continue to dream of exploring our beautiful countryside, wandering our sandy shores and discovering our historic landmarks once more. Evidence Gathering of the Impact of Wind Farm on Visitor Numbers and Tourist Experience, North Devon Wind Power (M. Baker Group Ltd.), 2004. Join the World's Friendliest Travel Community. Il s’agit de : nature comme objet de contemplation, nature récréative, culture et patrimoine, détente et divertissement, contact social, éolien, le rocher Percé ou le Tour comme destination, familiarité avec la destination et autre(s). Dianne Dredge et John Jenkins, “Destination place identity and regional tourism policy”, Tourism Geographies, n° 5, 2003.